mercredi 15 novembre 2017

La flore sauvage de Saint-Cloud – rue Joseph Leguay


ARTICLE EN COURS DE RÉDACTION…

La flore sauvage de Saint-Cloud – rue Joséphine


ARTICLE EN COURS DE RÉDACTION…

La flore sauvage de Saint-Cloud – boulevard Jules Peltier


ARTICLE EN COURS DE RÉDACTION…

La flore sauvage de Saint-Cloud – rue Laval


ARTICLE EN COURS DE RÉDACTION…

La flore sauvage de Saint-Cloud – rue Lelégard


ARTICLE EN COURS DE RÉDACTION…

La flore sauvage de Saint-Cloud – place de Lessay


ARTICLE EN COURS DE RÉDACTION…

La flore sauvage de Saint-Cloud – rue de la Libération


ARTICLE EN COURS DE RÉDACTION…

La flore sauvage de Saint-Cloud – allée des Lilas


ARTICLE EN COURS DE RÉDACTION…

La flore sauvage de Saint-Cloud – avenue de Longchamp


ARTICLE EN COURS DE RÉDACTION…

La flore sauvage de Saint-Cloud – allée des Longchamps


ARTICLE EN COURS DE RÉDACTION…

La flore sauvage de Saint-Cloud – boulevard Louis Loucheur


ARTICLE EN COURS DE RÉDACTION…

La flore sauvage de Saint-Cloud – place Magenta


ARTICLE EN COURS DE RÉDACTION…

La flore sauvage de Saint-Cloud – allée de Maidenhead


ARTICLE EN COURS DE RÉDACTION…

La flore sauvage de Saint-Cloud – rue Marbeau


ARTICLE EN COURS DE RÉDACTION…

La flore sauvage de Saint-Cloud – quai Marcel Dassault


ARTICLE EN COURS DE RÉDACTION…

La flore sauvage de Saint-Cloud – avenue du Maréchal de Lattre de Tassigny


ARTICLE EN COURS DE RÉDACTION…

La flore sauvage de Saint-Cloud – allée du Maréchal Foch


ARTICLE EN COURS DE RÉDACTION…

La flore sauvage de Saint-Cloud – avenue du Maréchal Foch


ARTICLE EN COURS DE RÉDACTION…

La flore sauvage de Saint-Cloud – quai du Maréchal Juin


ARTICLE EN COURS DE RÉDACTION…

La flore sauvage de Saint-Cloud – rond-point des Maréchaux


ARTICLE EN COURS DE RÉDACTION…

La flore sauvage de Saint-Cloud – rue Marie Bonaparte


ARTICLE EN COURS DE RÉDACTION…

La flore sauvage de Saint-Cloud – rue Marius Franay


ARTICLE EN COURS DE RÉDACTION…

La flore sauvage de Saint-Cloud – rue Maurice Ravel


ARTICLE EN COURS DE RÉDACTION…

La flore sauvage de Saint-Cloud – rue Michel Salles


ARTICLE EN COURS DE RÉDACTION…

La flore sauvage de Saint-Cloud – rue des Milons


ARTICLE EN COURS DE RÉDACTION…

La flore sauvage de Saint-Cloud – sente des Milons


ARTICLE EN COURS DE RÉDACTION…

La flore sauvage de Saint-Cloud – le talus des Milons


ARTICLE EN COURS DE RÉDACTION…

La flore sauvage de Saint-Cloud – rue du Mont-Valérien


ARTICLE EN COURS DE RÉDACTION…

La flore sauvage de Saint-Cloud – rue de Montesquiou


ARTICLE EN COURS DE RÉDACTION…

La flore sauvage de Saint-Cloud – parc de Montretout




Non accessible au public !
Je n’ai donc pas pu inventorier la flore sauvage des rues du parc…

La flore sauvage de Saint-Cloud – rue de Montretout


ARTICLE EN COURS DE RÉDACTION…

La flore sauvage de Saint-Cloud – place du Moustier


ARTICLE EN COURS DE RÉDACTION…

La flore sauvage de Saint-Cloud – avenue de Nancy




Non accessible au public !
Je n’ai donc pas pu inventorier la flore sauvage de cette rue…

La flore sauvage de Saint-Cloud – allée Nico Antonat


ARTICLE EN COURS DE RÉDACTION…

La flore sauvage de Saint-Cloud – rue de Nogent


ARTICLE EN COURS DE RÉDACTION…

La flore sauvage de Saint-Cloud – rue d’Orléans


ARTICLE EN COURS DE RÉDACTION…

La flore sauvage de Saint-Cloud – avenue du Palais


ARTICLE EN COURS DE RÉDACTION…

La flore sauvage de Saint-Cloud – place du Pas de Saint-Cloud


ARTICLE EN COURS DE RÉDACTION…

La flore sauvage de Saint-Cloud – passage public


ARTICLE EN COURS DE RÉDACTION…

La flore sauvage de Saint-Cloud – avenue de la Passerelle




Non accessible au public !
Je n’ai donc pas pu inventorier la flore sauvage de cette rue…

La flore sauvage de Saint-Cloud – rue Pasteur


ARTICLE EN COURS DE RÉDACTION…

La flore sauvage de Saint-Cloud – villa Pasteur


ARTICLE EN COURS DE RÉDACTION…

La flore sauvage de Saint-Cloud – avenue des Pâtures


ARTICLE EN COURS DE RÉDACTION…

La flore sauvage de Saint-Cloud – rue Paul Ollendorff



Non accessible au public !
Je n’ai donc pas pu inventorier la flore sauvage de cette rue…

La flore sauvage de Saint-Cloud – rue Pavée


ARTICLE EN COURS DE RÉDACTION…

La flore sauvage de Saint-Cloud – rue du Pierrier


ARTICLE EN COURS DE RÉDACTION…

La flore sauvage de Saint-Cloud – rue Pigache


ARTICLE EN COURS DE RÉDACTION…

La flore sauvage de Saint-Cloud – avenue de la Pommeraie


ARTICLE EN COURS DE RÉDACTION…

La flore sauvage de Saint-Cloud – passage de la Pommeraie


ARTICLE EN COURS DE RÉDACTION…

La flore sauvage de Saint-Cloud – sente des Pommiers rouges


ARTICLE EN COURS DE RÉDACTION…

La flore sauvage de Saint-Cloud – rue de la Porte jaune


ARTICLE EN COURS DE RÉDACTION…

La flore sauvage de Saint-Cloud – avenue Pozzo di Borgo


ARTICLE EN COURS DE RÉDACTION…

La flore sauvage de Saint-Cloud – rue Preschez


ARTICLE EN COURS DE RÉDACTION…

La flore sauvage de Saint-Cloud – villa Preschez


ARTICLE EN COURS DE RÉDACTION…

La flore sauvage de Saint-Cloud – quai du Président Carnot


ARTICLE EN COURS DE RÉDACTION…

La flore sauvage de Saint-Cloud – rue de la Redoute


ARTICLE EN COURS DE RÉDACTION…

La flore sauvage de Saint-Cloud – avenue René


ARTICLE EN COURS DE RÉDACTION…

La flore sauvage de Saint-Cloud – rue René Weill


ARTICLE EN COURS DE RÉDACTION…

La flore sauvage de Saint-Cloud – boulevard de la République


ARTICLE EN COURS DE RÉDACTION…

La flore sauvage de Saint-Cloud – le chemin menant au parc Marie Bonaparte depuis le boulevard de la République


ARTICLE EN COURS DE RÉDACTION…

La flore sauvage de Saint-Cloud – les réservoirs des eaux de l’Avre


ARTICLE EN COURS DE RÉDACTION…

La flore sauvage de Saint-Cloud – avenue Romand


ARTICLE EN COURS DE RÉDACTION…

lundi 13 novembre 2017

La flore sauvage de Saint-Cloud – allée des Roses


ARTICLE EN COURS DE RÉDACTION…

La flore sauvage de Saint-Cloud – rue de Rouen


ARTICLE EN COURS DE RÉDACTION…

La flore sauvage de Saint-Cloud – rue Royale


ARTICLE EN COURS DE RÉDACTION…

La flore sauvage de Saint-Cloud – square Sainte-Clotilde


ARTICLE EN COURS DE RÉDACTION…

La flore sauvage de Saint-Cloud – place Santos Dumont


ARTICLE EN COURS DE RÉDACTION…

La flore sauvage de Saint-Cloud – boulevard Sénard


ARTICLE EN COURS DE RÉDACTION…

La flore sauvage de Saint-Cloud – rue Sevin Vincent


ARTICLE EN COURS DE RÉDACTION…

La flore sauvage de Saint-Cloud – place Silly


ARTICLE EN COURS DE RÉDACTION…

La flore sauvage de Saint-Cloud – rue de la Source


ARTICLE EN COURS DE RÉDACTION…

La flore sauvage de Saint-Cloud – place du Souvenir français


ARTICLE EN COURS DE RÉDACTION…

La flore sauvage de Saint-Cloud – la station « Les Milons » du Tram T2


ARTICLE EN COURS DE RÉDACTION…

La flore sauvage de Saint-Cloud – la station « Parc de Saint-Cloud » du Tram T2


ARTICLE EN COURS DE RÉDACTION…

La flore sauvage de Saint-Cloud – allée Stendhal


Non accessible au public !
Je n’ai donc pas pu inventorier la flore sauvage de cette rue…

La flore sauvage de Saint-Cloud – avenue de Suresnes


ARTICLE EN COURS DE RÉDACTION…

La flore sauvage de Saint-Cloud – rue Tahère


ARTICLE EN COURS DE RÉDACTION…

La flore sauvage de Saint-Cloud – rue des Tennerolles


ARTICLE EN COURS DE RÉDACTION…

La flore sauvage de Saint-Cloud – rue des Terres fortes


ARTICLE EN COURS DE RÉDACTION…

La flore sauvage de Saint-Cloud – le sentier des Tourneroches


ARTICLE EN COURS DE RÉDACTION…

La flore sauvage de Saint-Cloud – rue Traversière


ARTICLE EN COURS DE RÉDACTION…

La flore sauvage de Saint-Cloud – allée de la Treille


ARTICLE EN COURS DE RÉDACTION…

La flore sauvage de Saint-Cloud – le Chemin des Trois Pierrots


ARTICLE EN COURS DE RÉDACTION…

La flore sauvage de Saint-Cloud – le pont des Trois Pierrots :


ARTICLE EN COURS DE RÉDACTION…

La flore sauvage de Saint-Cloud – rue du Val d’or


ARTICLE EN COURS DE RÉDACTION…

La flore sauvage de Saint-Cloud – rue Vauguyon


ARTICLE EN COURS DE RÉDACTION…

La flore sauvage de Saint-Cloud – rue de la Verrerie


ARTICLE EN COURS DE RÉDACTION…

La flore sauvage de Saint-Cloud – avenue des Vignes


ARTICLE EN COURS DE RÉDACTION…

La flore sauvage de Saint-Cloud – rue des Villarmains


ARTICLE EN COURS DE RÉDACTION…

La flore sauvage de Saint-Cloud – avenue des Villes jumelées


ARTICLE EN COURS DE RÉDACTION…

La flore sauvage de Saint-Cloud – rue des Viris


ARTICLE EN COURS DE RÉDACTION…

La flore sauvage de Saint-Cloud – rue de l’Yser


ARTICLE EN COURS DE RÉDACTION…

jeudi 26 octobre 2017

Phytothérapie – La Bruyère cendrée (Erica cinerea L.)-Éricacées




Cette espèce de bruyère est utilisée pour ses propriétés antiseptiques urinaires et diurétiques ainsi que pour éliminer l'excès d'acide urique. 
L'analyse de la plante a permis d'identifier l'agent thérapeutique principal : l'arbutine.


Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Bruy%C3%A8re_cendr%C3%A9e







mercredi 25 octobre 2017

Phytothérapie – Le Géranium herbe-à-Robert (Geranium robertianum L.)-Géraniacées





Les tanins contenus dans les parties aériennes aident en usage externe à cicatriser les blessures se refermant difficilement.


Source : 350 plantes médicinales, docteur Wolfgang Hensel, Éditions Delachaux et Niestlé, Paris 2008, réimpression 2010


Phytothérapie – La Lampsane commune (Lapsana communis L.)-Astéracées




Le latex des tiges, les salades de feuilles crues et les cataplasmes ont un effet apaisant sur la peau et les muqueuses.
Le latex est vulnéraire et on soigne les plaies avec les fleurs macérées dans l'huile.
L'extrait de toute la plante est hypoglycémiant.
En infusion contre les ganglions gonflés et la constipation.


Source : Plantes sauvages comestibles, S.G. Fleischhauer, J. Guthmann & R. Spiegelberger, Éditions Ulmer, Paris 2012


Phytothérapie – La Mâche potagère (Valerianella locusta (L.) Laterr.)-Caprifoliacées



Elle est dépurative et digestive.


Source : Plantes sauvages comestibles, S.G. Fleischhauer, J. Guthmann & R. Spiegelberger, Éditions Ulmer, Paris 2012


Les Alangiacées de l’Arboretum de Chèvreloup (Rocquencourt-78)



ARTICLE EN COURS DE RÉDACTION…

Les Aquifoliacées de l’Arboretum de Chèvreloup (Rocquencourt-78)


ARTICLE EN COURS DE RÉDACTION…

Les Araucariacées de l’Arboretum de Chèvreloup (Rocquencourt-78)


ARTICLE EN COURS DE RÉDACTION…

Les Bétulacées de l’Arboretum de Chèvreloup (Rocquencourt-78)


ARTICLE EN COURS DE RÉDACTION…

Les Bignoniacées de l’Arboretum de Chèvreloup (Rocquencourt-78)


ARTICLE EN COURS DE RÉDACTION…

Les Caprifoliacées de l’Arboretum de Chèvreloup (Rocquencourt-78)


ARTICLE EN COURS DE RÉDACTION…

Les Célastracées de l’Arboretum de Chèvreloup (Rocquencourt-78)


ARTICLE EN COURS DE RÉDACTION…

Les Cercidiphyllacées de l’Arboretum de Chèvreloup (Rocquencourt-78)


ARTICLE EN COURS DE RÉDACTION…

Les Cornacées de l’Arboretum de Chèvreloup (Rocquencourt-78)


ARTICLE EN COURS DE RÉDACTION…

Les Corylacées de l’Arboretum de Chèvreloup (Rocquencourt-78)


ARTICLE EN COURS DE RÉDACTION…

Les Cupressacées de l’Arboretum de Chèvreloup (Rocquencourt-78)


ARTICLE EN COURS DE RÉDACTION…

Les Éricacées de l’Arboretum de Chèvreloup (Rocquencourt-78)


ARTICLE EN COURS DE RÉDACTION…

Les Eucommiacées de l’Arboretum de Chèvreloup (Rocquencourt-78)


ARTICLE EN COURS DE RÉDACTION…

Les Euphorbiacées de l’Arboretum de Chèvreloup (Rocquencourt-78)


ARTICLE EN COURS DE RÉDACTION…

Les Fabacées de l’Arboretum de Chèvreloup (Rocquencourt-78)


ARTICLE EN COURS DE RÉDACTION…

Les Fagacées de l’Arboretum de Chèvreloup (Rocquencourt-78)


ARTICLE EN COURS DE RÉDACTION…

La flore sauvage de l’Arboretum de Chèvreloup (Rocquencourt-78)


ARTICLE EN COURS DE RÉDACTION…

Les Ginkgoacées de l’Arboretum de Chèvreloup (Rocquencourt-78)


ARTICLE EN COURS DE RÉDACTION…

Les Grossulariacées de l’Arboretum de Chèvreloup (Rocquencourt-78)


ARTICLE EN COURS DE RÉDACTION…

Les Hamamélidacées de l’Arboretum de Chèvreloup (Rocquencourt-78)


ARTICLE EN COURS DE RÉDACTION…

Les Hippocastanacées de l’Arboretum de Chèvreloup (Rocquencourt-78)


ARTICLE EN COURS DE RÉDACTION…

Les Hydrangéacées de l’Arboretum de Chèvreloup (Rocquencourt-78)


ARTICLE EN COURS DE RÉDACTION…

Les Juglandacées de l’Arboretum de Chèvreloup (Rocquencourt-78)


ARTICLE EN COURS DE RÉDACTION…

Les Magnoliacées de l’Arboretum de Chèvreloup (Rocquencourt-78)


ARTICLE EN COURS DE RÉDACTION…

Les Malvacées de l’Arboretum de Chèvreloup (Rocquencourt-78)


ARTICLE EN COURS DE RÉDACTION…

Les Méliacées de l’Arboretum de Chèvreloup (Rocquencourt-78)


ARTICLE EN COURS DE RÉDACTION…

Les Moracées de l’Arboretum de Chèvreloup (Rocquencourt-78)


ARTICLE EN COURS DE RÉDACTION…

Les Nothofagacées de l’Arboretum de Chèvreloup (Rocquencourt-78)


ARTICLE EN COURS DE RÉDACTION…

Les Nyssacées de l’Arboretum de Chèvreloup (Rocquencourt-78)


ARTICLE EN COURS DE RÉDACTION…

Les Oléacées de l’Arboretum de Chèvreloup (Rocquencourt-78)


ARTICLE EN COURS DE RÉDACTION…

mardi 24 octobre 2017

Les Pinacées de l’Arboretum de Chèvreloup (Rocquencourt-78)


ARTICLE EN COURS DE RÉDACTION…

Les Platanacées de l’Arboretum de Chèvreloup (Rocquencourt-78)


ARTICLE EN COURS DE RÉDACTION…

Les Poacées de l’Arboretum de Chèvreloup (Rocquencourt-78)


ARTICLE EN COURS DE RÉDACTION…

Les Rhamnacées de l’Arboretum de Chèvreloup (Rocquencourt-78)


ARTICLE EN COURS DE RÉDACTION…

Les Rosacées de l’Arboretum de Chèvreloup (Rocquencourt-78)


ARTICLE EN COURS DE RÉDACTION…

Les Rutacées de l’Arboretum de Chèvreloup (Rocquencourt-78)


ARTICLE EN COURS DE RÉDACTION…

Les Salicacées de l’Arboretum de Chèvreloup (Rocquencourt-78)


ARTICLE EN COURS DE RÉDACTION…

Les Sapindacées de l’Arboretum de Chèvreloup (Rocquencourt-78)


ARTICLE EN COURS DE RÉDACTION…

Les Simaroubacées de l’Arboretum de Chèvreloup (Rocquencourt-78)


ARTICLE EN COURS DE RÉDACTION…

Les Ulmacées de l’Arboretum de Chèvreloup (Rocquencourt-78)


ARTICLE EN COURS DE RÉDACTION…

Phytothérapie – Le Lamier blanc (Lamium album L.)-Lamiacées



On utilise les fleurs et les parties vertes.
En médecine naturelle, le Lamier blanc passe pour tonique, anti-inflammatoire, bactéricide, hémostatique et diurétique ; il protégerait les muqueuses et stimulerait la digestion.
On l’utilise de manière toute aussi variée : comme expectorant en cas d’angine et de bronchite, contre la gastro-entérite, la goutte et la fièvre. Le cataplasme de Lamier blanc soulage les enflures cutanées, les démangeaisons et les varices.


Source : Plantes sauvages comestibles, S.G. Fleischhauer, J. Guthmann & R. Spiegelberger, Éditions Ulmer, Paris 2012


Phytothérapie – Le Plantain lancéolé (Plantago lanceolata L.)-Plantaginacées




En interne : bactéricide, dépuratif, inflammations bucco-pharyngées, ulcères de l'estomac, colites et inflammations urinaires.

En externe : soigne les plaies, irritations cutanées, brûlures, enflures et piqûres d'insectes.


Source : Plantes sauvages comestibles, S.G. Fleischhauer, J. Guthmann & R. Spiegelberger, Éditions Ulmer, Paris 2012


Phytothérapie – Le Polypode commun (Polypodium vulgare L.)-Polypodiacées




Depuis environ 2000 ans, le rhizome séché est utilisé comme vermifuge, cholagogue, laxatif et expectorant.

Source: https://fr.wikipedia.org/wiki/Polypode_commun



Phytothérapie – La Tanaisie vulgaire (Tanacetum vulgare L.)-Astéracées




Sainte Hildegarde de Bingen recommande l’utilisation de ses parties vertes contre les vers intestinaux – cette application s’est longtemps maintenue en médecine populaire.
L’automédication est fortement déconseillée en raison de la toxicité de la drogue.
Les fleurs étaient également utilisées en cas de crampes gastriques, troubles digestifs et menstruels.


Source : 350 plantes médicinales, docteur Wolfgang Hensel, Éditions Delachaux et Niestlé, Paris 2008, réimpression 2010


Phytothérapie – Le Pétasite officinal (Petasites hybridus (L.) G.Gaertner, B.Meyer & Scherb.)-Astéracées



Sa racine renferme différents principes actifs pouvant soulager les crampes, calmer la douleur, enrayer les inflammations et lutter contre la migraine et les maux de tête liés au stress.
La médecine populaire avait recours aux extraits, mais la forme sauvage contient des alcaloïdes de pyrrolizidine nocifs pour le foie.
La phytothérapie moderne utilise des préparations prêtes à l’emploi provenant de cultures de cette plante sans alcaloïdes.


Source : 350 plantes médicinales, docteur Wolfgang Hensel, Éditions Delachaux et Niestlé, Paris 2008, réimpression 2010


 












Phytothérapie – La Ronce des bois (Rubus groupe fruticosus)-Rosacées



On utilise l'infusion de feuilles contre la diarrhée en raison de leur forte teneur en tanins. En gargarisme, la ronce rend de précieux services dans les inflammations bucco-pharyngées.
Les mûres, de même que l'infusion, ont un effet sédatif. Elles ont une grande valeur nutritive et contiennent plus de provitamine A et de vitamine E que les autres baies ainsi que beaucoup de vitamine B. Elles surpassent ainsi les autres fruits par leur teneur élevée en magnésium et en fer. De plus, elles contiennent des oligo-éléments importants comme le zinc, le manganèse et le cuivre.
La couleur foncée des mûres indique une forte teneur en pigments végétaux antioxydants. Ceux-ci protègent l'organisme des radicaux libres nocifs qui jouent un rôle dans de nombreuses maladies dégénératives et dans le processus de vieillissement.


Source : Plantes sauvages comestibles, S.G. Fleischhauer, J. Guthmann & R. Spiegelberger, Éditions Ulmer, Paris 2012











Phytothérapie – Le Sureau noir (Sambucus nigra L.)-Caprifoliacées ou Adoxacées




La tisane de fleurs (2 cm3 par tasse) est sudorifique ; on les associe souvent aux fleurs de tilleul contre les rhinopharyngites. Elles stimulent les sécrétions bronchiales et entrent dans la préparation des gargarismes.
Grâce à leurs anthocyanes, les baies et le jus ont une action antioxydante ; de plus, elles renforcent les défenses immunitaires.
Emploi traditionnel contre les sciatiques et les névralgies. Les baies fournissent aussi un colorant alimentaire naturel.


Source : Plantes sauvages comestibles, S.G. Fleischhauer, J. Guthmann & R. Spiegelberger, Éditions Ulmer, Paris 2012








Phytothérapie – L’Ail des ours (Allium ursinum L.)-Liliacées ou Alliacées




La plante est bactéricide, dépurative, anti-inflammatoire, diurétique, expectorante, tonique et stimulante.
Elle agit contre les troubles gastro-intestinaux et fait baisser la tension artérielle et le taux de cholestérol.


Source : Plantes sauvages comestibles, S.G. Fleischhauer, J. Guthmann & R. Spiegelberger, Éditions Ulmer, Paris 2012



lundi 23 octobre 2017

Phytothérapie – Le Chêne pédonculé (Quercus robur L. (subsp. robur)-Fagacées

L’écorce est employée sous forme de gargarisme, mais aussi de lavements et de bains pour traiter les infections et inflammations cutanées. Ajouter 3 cuillerées à soupe dans 250 ml d’eau et faire bouillir 15 minutes. Les bains sont également efficaces en cas d’hémorroïdes, utérite, sudation excessive des pieds et comme sédatif. En usage interne, l’infusion d’écorce agit contre la diarrhée.

Source : Plantes sauvages comestibles, S.G. Fleischhauer, J. Guthmann & R. Spiegelberger, Éditions Ulmer, Paris 2012





Phytothérapie – L’Érodium à feuilles de ciguë (Erodium cicutarium (L.) L'Hérit.)-Géraniacées




Cette plante a été utilisée comme plante médicinale. On lui attribuait des vertus hémostatiques, ainsi qu'une capacité à agir sur la pression sanguine. Cette plante comestible a un goût qui rappelle celui du persil, en plus piquant.

Source : https://fr.wikipedia.org/wiki/Erodium_cicutarium



Phytothérapie – Le Gui (Viscum album L.)-Loranthacées ou Viscacées

Les tiges et surtout les feuilles du Gui, de même que les baies, renferment des protéines spécifiques ayant des effets cytotoxiques, d’une part des viscotoxines, d’autre part des lectines qui sont les plus actives. Aussi doit-on utiliser le Gui à des fins médicinales (propriétés hypotensives et diurétiques mises à profit dans le traitement de l’athérosclérose, action anti-tumorale mais non encore rigoureusement démontrée) avec d’infinies précautions et au minimum sous contrôle médical.
La gravité de l’intoxication liée à l’absorption des fruits _souvent pendant la période des fêtes de fin d’année_ varie selon les auteurs, ce qui est sans doute lié à la quantité ingérée et peut-être aussi à la nature de la plante-hôte. Les symptômes sont : irritation des muqueuses digestives, vomissements et diarrhées sanglantes, sensation de soif intense, et parfois troubles cardio-vasculaires et neurologiques.



Source : Guide des plantes toxiques et allergisantes, Michel Botineau, collection Les guides des… Fous de Nature !, Editions Belin 2011










Phytothérapie – Le Hêtre (Fagus sylvatica L.)-Fagacées


L'infusion d’écorce est fébrifuge, bactéricide et soulage les affections respiratoires.
Le goudron de bois de hêtre était autrefois employé pour calmer les démangeaisons et les inflammations cutanées. Le bois donne une huile essentielle appelée créosote, employée en homéopathie contre toutes sortes de troubles inflammatoires. Le charbon de bois entre dans la composition de nombreuses préparations contre les digestions paresseuses, les varices, les insuffisances cardiaques et circulatoires.

Source : Plantes sauvages comestibles, S.G. Fleischhauer, J. Guthmann & R. Spiegelberger, Éditions Ulmer, Paris 2012


























vendredi 29 septembre 2017

Phytothérapie – Le Cornouiller mâle (Cornus mas L.)-Cornacées




Effets et usages médicinaux :
Fruit et écorce sont astringents et fébrifuges, ils aident à lutter contre les entérites chroniques et la diarrhée.
En externe : on réalise un baume à partir de l’infusion de feuilles ou d’écorce pour soigner les varices.


Source : Plantes sauvages comestibles, S.G. Fleischhauer, J. Guthmann & R. Spiegelberger, Éditions Ulmer, Paris 2012






























Une fois les cornouilles dégustées… il reste les noyaux ! :






Cornouiller mâle et Cornouiller sanguin (Cornus sanguinea L.) :